11 juillet 2024

Ouf !!!!

 Notre petite Bobine retrouvée, apeurée, assoiffée, affamée mais elle va bien !

Où es-tu Bobine ?

C'est la plus âgée des 4 chats qui vivent chez nous. Elle ne va plus jamais très   loin depuis qu'elle a pris de l'âge (presque 14 ans) mais elle n'a pas reparu depuis hier soir. Elle est partie faire son petit tour après notre repas, comme d'habitude  . Comme nous laissons une porte entr'ouverte quand il fait bon pour que les chats puissent sortir même la nuit (ils aiment dormir sur la terrasse, sous la pergola),  mon mari qui leur donne leur croquettes le matin, s'attendait à les voir tous  devant leur gamelle. Mais Bobine qui est pourtant la plus gourmande, n'était pas là ! Il a donc commencé à l'appeler et à la chercher sans résultat. Puis nous avons espéré la revoir ce midi à l'heure du repas, d'autant plus qu'il y avait du poulet à notre  menu et qu'elle adore ça !
Mais toujours pas de Bobine au rendez-vous !
Je crains le pire et ça me désespère ! Je n'avais déjà pas trop le moral alors là, ça commence à faire beaucoup

10 juillet 2024

Mon ressenti image N°30

***
Image N°30


Au clair de la lune...


"Au clair de la lune

Mon ami Pierrot

Prête moi ta plume

Pour écrire un mot..."


La porte est grande ouverte...

Mon esprit vagabond

Part à la découverte

Vers d'autres horizons.


Nul besoin d'un navire

Pour franchir l'océan

Ma pensée vole et vire

Sur les ailes du vent.


Je vogue vers la Lune

Et cette île là-bas

M'offrira la fortune...

Que n'y suis-je déjà ?


Je sais ce n'est qu'un rêve.

Maudite soit la nuit

Qi n'offre aucune trêve

A mon rebelle esprit .


La porte est grande ouverte

Et tandis que j'écris,

J'attends en pure perte

Ce sommeil qui me fuit.


10/07/2024

©A-M Lejeune




 

9 juillet 2024

Des nouvelles de ma vue

 Après un mois de traitement contraignant vu que le comprimé censé résorber l'œdème de ma rétine droite me détraquait l'estomac, j'étais retournée voir l'ophtalmo pour un nouveau contrôle !

Œdème résorbé m'annonçait-il mais continuez le traitement, je vous revois le 9 juillet !

Donc, retour chez l'ophtalmo ce 9 juillet et là, grosse déception, l'œdème est revenu, moins important mais toujours là ! J'en ai pleuré de lassitude, je vous assure !

J'en étais à me dire que cette opération de la cataracte qui devait me rendre la vue meilleure, tournait en eau de boudin et que  si j'avais su les emm... qui m' attendaient, je n'y serais pas allée !

Puéril  je le sais, mais je fatigue à force ! C'est que ça nous fait 80 bornes à chaque fois ! Tout ça pour ça !!!!

Résultat, j'y retourne mardi pour une injection de corticoïde directement dans l'œil et le lendemain pour contrôler si ça a fonctionné et  hop, 160 kms de plus au compteur ! Et ce n'est même pas sûr que ça fonctionne d'après ce qui m'a été dit !

J'ajoute que je vais devoir me recoltiner un traitement intensif d'un mois (collyre, pommade), ce qui implique donc une nouvelle visite en août ou en septembre selon les disponibilités de mon ophtalmo !

Mais bon ! Je vais bien, tout va bien après cette foutue bronchite qui a eu tant de mal à céder et qui m'a mise KO !

Heureusement vous êtes là, amies et amis des mots ! L'écriture et vous, ça me remonte le moral !

Atelier de Nanou-N°93 et la valse des mots



 J'ai rassemblé les deux derniers défis en un seul texte

***

Valse des mots

Je vous propose, pendant mes vacances, de faire valser quelques mots :

- Aimer - Faible - Bizarre - Noir - Nom - Libre - Gagner - Espoir - Égalité

Proposition n°93

- Phrases : une étrange bousculade - un étrange moment - de place en place - je vous en supplie - exclusion sociale - je suis désolé - les rayonnages de la bibliothèque.

- Mots ou expressions : au pied de la lettre – illusoire – convoiter – langue – remercier.

- et/ou Thème : Émotion

***

A coupable, coupable et demi...

Je viens de sortir un peu étourdi d'une étrange bousculade et d'un étrange moment aussi pour le coup. De place en place, dans les rues  et jusqu'au perron de la mairie, une foule indignée s'est mise en mouvement ! Nom de nom que c'est bizarre de voir les habitants de ma ville habituellement si paisibles marcher le poing levé, mus par la même émotion, soulevés par la même colère, animés par le même espoir que justice leur soit rendue ! Oui, c'est bizarre et ce mot  à prendre au pied de la lettre,  peut paraître faible face à cette vindicte populaire au lendemain du jour noirles rayonnages de la bibliothèque ont été renversés, des livres déchirés ou brûlés et ce lieu de la culture pour tous abominablement saccagé. Je comprends leur légitime révolte au regard de ce que des mains criminelles ont fait subir à ce lieu d'accueil qui ne connaît pas l'exclusion sociale. Car enfin, notre bibliothèque locale est ouverte à tous et a toujours fait honneur à la belle devise de notre pays : "Liberté, égalité, fraternité". Chacun est en effet libre d'y entrer d'y choisir un livre, de le lire sur place où de l'emprunter gratuitement pour une durée de deux semaines maximum. Je suis désolé mais comment puis-je leur dire qu'il est illusoire de croire que ce saccage odieux n'est dû qu'à la malveillance ou à la bêtise d'une bande de jeunes aussi incultes que désœuvrés ! J'ai beau ne pas trop aimer l'incivilité notoire de certains de ces "gamins" qui traînent à longueur de journée dans la rue, je n'aime pas d'avantage la langue de vipère d'une bonne partie de mes concitoyens qui les accusent du pire uniquement parce qu'ils sont jeunes ! Je soupçonne plutôt l'un de nos plus riches résidents, d'avoir beaucoup à gagner à la destruction de ce local qu'il ne cesse de convoiter et dont l'espoir a été douché quand son offre d'achat a été poliment mais fermement refusée !

"Je vous en supplie, ne vous trompez pas de coupable ! " Ai-je envie de crier à tous ces braves gens qui vocifèrent. Mais ils ne m'écouteront pas ! "Je suis leur maire, certes, cependant ils ne me croiront pas si je leur dis que c'est mon propre père qui a commandité le saccage pour parvenir à ses fins !

Sauraient-ils me remercier si je leur avouais la vérité ? J'en doute !


6 juillet 2024

Petit jeu mensuel de Cricket-Juillet 2024


Les homonymes : mon – m’ont – mont -

Le mot : Voyage

Les mots qu'ils m'inspirent : aventure, jeunesse, partir, route, vacances, rêve, bagages


Partir, partir...(2)


Les voyages forment la jeunesse dit-on. Pour ma part, j'ajouterais qu'ils l'entretiennent. Partir, c'est bouger, aller de l'avant, vivre. Prendre la route pourde simples vacances ou pour la grande aventure, c'est alimenter le rêve et surtout, c'est éviter l'encroûtement qui nous fait mourir à petit feu. De mon point de vue, pas besoin d'aller par monts et par vaux et de parcourir le monde dans tous les sens. Mes petits départs même pour pas bien loin, m'ont toujours remplie d'une joyeuse excitation. Le simple fait de préparer les bagages, de calculer l'itinéraire, de prévoir les étapes et c'est déjà la promesse de merveilleux moments, libérée des soucis du quotidien !

Partir, puis revenir, batteries rechargées, voilà ce qui me manque cruellement depuis trop de temps. Pas de départ cette année encore ; hélas !

Alors je voyage dans ma tête où tous mes souvenirs deviennent des chemins !


05/07/2024


Voyage, voyage...

Oublier les soucis.

Y a-t-il un chemin

A mes rêves offert ?

Grisée par le vent

Errer librement...


Voyage, voyage


***

Je te mets ce "vieux poème",prologue de mon roman, "L'Arbre qui ne voulait pas mourir", parce qu'il illustre ce merveilleux mot de "Voyage"



La ballade du Voyageur



Vagabond je le suis, voyageur sans bagages

Inlassable je vais où me mènent mes pas,

Je chevauche le vent, j’enfourche les nuages,

Qu’importe l’invisible je vois au delà.


Je cherche sans faiblir les horizons lointains,

Je rêve de forêts encore inexplorées,

D’îles inexpugnables, de nouveaux chemins,

De plages oubliées que nul n’aurait souillées.


Errant sans foi ni loi, méprisant les frontières,

J’ai sillonné le monde et j’ai connu la peur.

J’ai abreuvé mon âme aux songes éphémères

Qui seuls ouvrent la voie vers tant d’autres ailleurs.


Tremblant, j’ai visité des cités interdites,

Profané de mes pas des tombeaux millénaires.

Je me suis incliné sur des tombes maudites

Et de maints lieux sacrés j’ai caressé les pierres.


Je suis un doux rêveur pour qui l’inaccessible

Devient l’appel du large, un défi, un tourment,

Une soif dévorante, un feu inextinguible

Que seule peut éteindre une fuite en avant.


Tant d’autres « nulle part », tant d’ailleurs inconnus,

Tant d’insondables puits où dort l’eau de jouvence,

Tant de roses des vents, tant de rêves perdus

N’attendent plus que moi et que ma folle errance.


Vagabond je le suis, voyageur sans bagages,

Les étoiles du ciel savent guider mes pas,

Je chevauche le vent, je brave les orages,

Qu’importe le néant, j’irai bien au delà.

A-M Lejeune




 

5 juillet 2024

Ma liste 83

 


Tourbillon, découler, beaucoup, profondeur, vice-versa, expérience, populaire, seulement, remporter, musique

***

Double prof

Alexandre est prof de musique mais pas seulement. En effet il est également prof de français. Un jour l'un, un jour l'autre et vice-versa. Aucune de ces deux disciplines ne remporte la palme à ses yeux. Il exerce l'une et l'autre avec la même expérience, la même exigence, la même profondeur, la même efficacité. Il est de surcroît très populaire auprès de la plupart de ses élèves. Il faut avouer que son charisme et sa façon d'enseigner rendent ses cours très attractifs même pour les plus difficiles d'entre eux ! Il en découle que grâce à lui, la moyenne générale de la classe se maintient à un bon niveau. Merci monsieur le professeur ! 

Or, la vie d'Alexandre déjà bien remplie par sa double casquette professorale, est en passe de devenir un tourbillon depuis qu'il est tombé amoureux de Clarisse, la toute nouvelle prof d'EPS. Mademoiselle a décidé qu'il ne se bougeait pas assez ! . Le voilà donc embarqué dans une cure de remise en forme qui l'épuise. Et ça pour le double prof, ça fait un peu beaucoup d'un seul coup !

05/07/2024


1 juillet 2024

Liste 83

Liste Diverto

Postée sur mon blog "Défis et moi" sur Eklablog

Tourbillon, découler, beaucoup, profondeur, vice-versa, expérience,  populaire, seulement, remporter, musique

***

Allez lire

"Déménagement" de Ghislaine
"Sieur Mabuse" de Jill Bill
"Alexa" de Colette
"Double prof" chez moi



 

26 juin 2024

Au cas où

 



Si les conditions de la migration d'Eklablog ne me conviennent pas, c'est ici que seront publiées mes participations aux différents ateliers d'écriture

Il me reste encore quelques aménagements à faire, des petits détails de personnalisation; polices, couleurs, fond, etc....

Pour l'instant je patauge encore un peu mais comme on dit, ça va "viendre"

Bisous

An'Maï-Mistic

Ouf !!!!

 Notre petite Bobine retrouvée, apeurée, assoiffée, affamée mais elle va bien !